Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2011

Elections (suites 2 )

Toujours pas de résultats connus ce lundi matin...
relevé sur Rfi
"Les Centrafricains toujours dans l'attente des résultats des élections
Par RFI
" Les Centrafricains attendent toujours les résultats provisoires au niveau national des scrutins présidentiel et législatifs du 23 Janvier 2011. La Commission électorale les avait promis pour samedi 29 janvier. Il faut dire que....." lire la suite
http://www.rfi.fr/afrique/20110130-centrafricains-toujour...
[Note Mcd]

09:09 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

29/01/2011

Elections (suites 1 )

Ce samedi les informations partielles ne sont encore très précises quant au résultat de ce scrutin national.
.
18790.jpg
Le chef de l'Etat centrafricain sortant François Bozizé
© AFP



Des chiffres parcellaires ont été lus hier à la radio par la Commission électorale indépendante (CEI) de la Centrafrique car selon Rigobert Vondo, porte-parole de la commission indépendante, cité par l’AFP:

"La CEI a voulu rester conforme aux dispositions du Code électoral selon lequel les résultats sont publiés au fur et à mesure que les PV (procès-verbaux) des bureaux de vote parviennent à la coordination nationale qui centralise également (les bulletins de) vote". Des résultats de quelques centaines de votants uniquement, concernent à la fois à la présidentielle et aux législatives du 23 janvier dernier, dans la capitale centrafricaine Bangui et les provinces et qui ne permettent pas de dégager de tendance particulière et donc de vérifier les sondages qui donnent favori, le président sortant, François Bozizé et son parti le Kwa Na Kwa (KNK).

La Commission Electorale Indépendante (CEI), n'aura pas été stopée par le départ de Huit de ses membres, dont des représentants de trois candidats en lice pour le fauteuil présidentiel, qui ont informé par courrier, le président de l’instance, le pasteur Joseph Binguimalé, de leur démission, pour des raisons de fraudes lors du scrutin présidentiel.

Le dépouillement des votes devrait se poursuivre aujourd’hui avec à la clé, la publication des premiers résultats du double scrutin. Un verdict qui ne sera forcément pas approuvé par la coalition des forces du changement (CFC, coalition opposition-anciennes rébellions).
Martin Ziguélé, Jean-Jacques Demafouth et Emile Gros-Raymond Nakombo, tous des membres de ce collectif ayant annoncé le 25 janvier, qu’ils rejetaient d'avance les résultats des élections présidentielles et législatives.

Deux autres candidats veulent briguer la présidence centrafricaine. Le chef de l'Etat sortant François Bozizé et celui qu’il a renversé, son prédécesseur, Ange-Félix Patassé.
sources :
http://www.grioo.com/ar,elections_en_centrafrique_les_res...

citons encore
,

Centrafrique: Aucun observateur n'a mis les pieds dans les zones de rébellion
Par Radio Ndeke Luka - 25/01/2011
"Une expérience réussie de débrouille électorale" pour le quotidien «l’Hirondelle»

En ce lendemain d’élections, la ville de Bangui a retrouvé une ambiance normale. Magasins et marchés ouverts, avenues animées, circulation retrouvée, reprise du travail. Et bien sûr, le principal sujet de conversation reste le scrutin de dimanche 23 janvier. On attend à présent les résultats que la CEI doit proclamer dans un délai de 8 jours conformément aux dispositions du code électoral. Pour le moment et comme indiqué, les résultats livrés par-ci par-là, notamment par la presse sont partiels et provisoires. On attend également les premières réactions des différentes missions d’observation. Il s’agit notamment des Nations Unies, l’Union Africaine, l’Union européenne, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique, EISA, la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale, CEAC etc. Il faut noter qu’aucun observateur n’a pu se rendre dans les zones où sévit la rébellion.
1295947357588.jpg

© cap



Des chars en stationnement
L’ancien président du Burundi, Pierre Buyoya, chef de la mission d’observateurs de la francophonie, interrogé par la Radio, a révélé s’être rendu dans la journée de dimanche à Sibut et à Damara et assisté au dépouillement dans certains bureaux de vote à Bangui. Il retient que tout s’est déroulé dans le calme et avec une participation massive de la population. Il félicite le peuple centrafricain pour avoir répondu massivement à ces élections. C’était impressionnant et remarquable de voir la soif qu’avaient les électeurs de remplir leur devoir de citoyen. On attend toujours de connaître le taux de participation du scrutin et on peut raisonnablement le situer dans une bonne moyenne. C’est vrai que les listes électorales ont été un casse-tête. C’est vrai que dans certaines zones marquées par l’insécurité, on n’a pu voter difficilement ou alors il n’y a même pas eu de vote, comme par exemple à la périphérie de Birao. On a vu presque partout, à Bangui comme dans les préfectures, les agents de la CEI intervenir en pompiers pour trouver des solutions à des situations inattendues. Et le gros titre du quotidien l’Hirondelle du lundi 24 janvier résume bien tout ceci. Il s’agit d’une «expérience réussie de débrouille électorale».
sources : http://www.grioo.com/ar,elections_en_centrafrique_les_resultats_parcellaires_ont_ete_annonces,20485.html

17:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

26/01/2011

Elections ( suites )

voilà un épisode supplémentaire :
Elections en Centrafrique: la Francophonie relève des "dysfonctionnements"
PARIS, 25 jan 2011 (AFP) - 25.01.2011 18:44

Une mission d'observation envoyée par la Francophonie pour les élections présidentielle et législatives dimanche en Centrafrique a indiqué mardi avoir relevé des "dysfonctionnements", alors qu'un collectif d'opposition réclame l'annulation du double scrutin.
Une mission d'observation envoyée par la Francophonie pour les élections présidentielle et législatives dimanche en Centrafrique a indiqué mardi avoir relevé des "dysfonctionnements", alors qu'un collectif d'opposition réclame l'annulation du double scrutin.
La mission a "noté que la confection et l'affichage des listes électorales, l'établissement ainsi que la délivrance des cartes d'électeur ont constitué la source majeure des dysfonctionnements techniques relevés lors du déroulement des scrutins du 23 janvier 2011", indique un communiqué de la mission, présidée par l'ex-président burundais Pierre Buyoya.
La mission, composée d'une trentaine d'observateurs, énumère plusieurs "insuffisances et irrégularités", notamment "le démarrage tardif des opérations de vote", "la maîtrise insuffisante des règles et procédures par les membres des bureaux de vote", "la présence des représentants de l'Administration dans certains bureaux de vote", "le nombre élevé de votes par dérogation".
Pour "remédier" à ces problèmes, elle recommande ainsi des "locaux plus adaptés pour abriter les bureaux de vote", "l'informatisation des listes électorales et l'établissement de cartes d'électeurs avec photo", "l'augmentation du nombre d'assesseurs par bureau de vote"...
La mission "invite les candidats à recourir, en tant que de besoin, aux voies légales en cas de contestation des résultats", indique encore le texte.
Le Collectif des forces du changement (CFC), collectif regroupant l'opposition et d'anciennes rébellions, auquel appartiennent trois des cinq candidats à la présidentielle, a demandé mardi "l'annulation" des élections présidentielle et législatives, dénonçant des "résultats frauduleusement manipulés".
L'opposition soupçonne les autorités de vouloir frauder pour permettre au président sortant François Bozizé de passer au premier tour. Un éventuel second tour se tiendrait le 20 mars, d'après le calendrier électoral.

© 2011 AFP
http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-Ele...
et écouter :
http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/a...
et encore ....
http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/a...

10:01 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

25/01/2011

elections (suite)

Les informations sont très lentes à venir jusqu'à nous. Voilà ce matin ce que la presse écrivait :
[24/01/2011 à 09h:22 Par Marianne Meunier, à Bangui]
...PK 12, à 12 km du centre de Bangui. Bassines remplies de baguettes de pain en équilibre sur la tête, les vendeurs ambulants se frayent un passage entre les pousseurs de chariots et leurs cargaisons de bois. D'un pas pressé, les familles endimanchées se dirigent vers l’église. Des femmes patientent à la borne-fontaine avec leurs bidons jaunes. Il est 6 h 30, et ce dimanche qui commence ressemble à tous les autres dans un quartier densément peuplé des abords de Bangui. Mais ceux qui le souhaitent pourront ajouter une activité inhabituelle à leur emploi du temps : voter.

Nous sommes le 23 janvier, 1,8 million d’électeurs centrafricains (pour 4,8 millions d’habitants) sont appelés aux urnes pour choisir un président parmi cinq candidats et élire 105 députés. Dans un pays grand comme la France et la Belgique réunies, où le budget 2011 de l'État s’élève à 320 millions d’euros, organiser des élections générales est un défi. Deux fois reporté - il était prévu en avril puis en mai 2010 -, le scrutin s’annonce chaotique.

Il n’est pas 7 heures et devant les bureaux de... Lire plus ? cliquez sur le lien suivant

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB2011012409145...
Dans LEMONDE lemonde_source.png" , Pierre Lepidi écrivait encore .....
1469436_3_fca8_la-campagne-electorale-pour-la-presidentielle.jpg
......Ces problèmes à peu près résolus, le résultat du vote fait déjà l'objet de contestations. Ange-Félix Patassé a ainsi déposé un recours en annulation "pour non-respect du Code électoral quant au délai pour la publication des bureaux de vote, la désignation des présidents de ces bureaux et l'affichage des listes électorales." "On nous cherche des poux dans la tête ! a répliqué François Bozizé, vendredi 21 janvier sur Radio France Internationale. L'heure est venue d'aller aux élections. Les choses se font dans la transparence, sans cafouillage ! Je ne crois pas à la défaite…"
lire in extenso le papier de PL > http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/01/23/l-organi...

04:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

24/01/2011

Elections en RCA dimanche 23-01-2011

Hier les élections, reportées deux fois déjà, se sont déroulées dans le pays.
Il convient de préciser les 5 candidats restant en lice : François Bozize , le président sortant du parti travailliste Kwa Na Kwa (KNK), l'ancien Président de la République Ange Félix Patassé , l'ancien Premier ministre Martin Ziguélé du MLPC, l'ancien Ministre de la défense Jean Jacques Démafouth et M Emile Gros Nakombo du RDC.

central_african_repub_a_mwd.gif


République centrafricaine/Elections présidentielle et législatives -
Article publié le : lundi 24 janvier 2011 - Dernière modification le : lundi 24 janvier 2011
Elections en Centrafrique:l’opposition dénonce des irrégularités
000_Par3737430_0.jpg
Comptage des bulletins de vote dans un bureau situé dans une école à Bangui, le 23 janvier 2011.
AFP PHOTO / Patrick FORT
Par RFI Les Centrafricains se sont rendus aux urnes en grand nombre dimanche 23 janvier 2011 pour des élections présidentielle et législatives. Les opérations de vote se sont déroulées sans incident majeur signalé, mais ont accusé du retard. D'ou leur prolongation et exécution par endroits à la lumière de la bougie, faute d'électricité. L'opposition a dénoncé des irrégularités lors du vote. Des accusations aussitôt balayées par le président sortant François Bozizé qui brigue un nouveau mandat, et donné favori face à quatre autres candidats.La liste des griefs présentée par les candidats de l’opposition est longue. Bureaux déplacés, bureaux supprimés, bureaux fictifs, électeurs fictifs, procès verbaux manquants et tentative de détournement des urnes par la garde présidentielle. Si certains dysfonctionnements ont pu être confirmés par des observateurs indépendants, les écarts de liste par exemple, il est difficile de vérifier toutes les irrégularités pointées par les adversaires du président sortant François Bozizé.
En revanche, la Commission électorale peine à nier les imperfections qui se sont manifestées tout au long de la journée de dimanche 23 janvier. Elle se dit victime de son succés et de l’engouement des citoyens centrafricains qui ont voté en masse. Mais les listes électorales manuscrites étaient imparfaites. Et cela a mené au désordre. Surtout, cela a privé de nombreux citoyens régulièrement inscrits, de voter, comme le confirme Fulgence Zenzeth, coordinateur de l'Observatoire national des élections en République centrafricaine
[ sources RFI ]
Tous nos vœux à nos amis de Centrafrique : Que l'avenir leur soit beau, plein d'espoir et de réussite !

09:22 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

23/01/2011

Journée des Missions

Samedi 22 Janvier 2011
Nous avons eu grand plaisir à participer à la journée de réflexion qui était proposée au Parc Ducup de Perpignan par la Coopération Missionnaire.

IMG_3872.JPG


Dans l'Eglise, nul n'est étranger
et l'Eglise n'est étrangère à aucun homme ni à aucun lieu.
[ J.Paul II 1996]

Un grand moment de réflexion(s) avec le Père Pierre-Yves PECQUEUX
IMG_3905.JPG
Ce fut aussi l'occasion de témoigner de notre présence effective, nos actions en RCA et pour rappeler notre attachement et affection particulière pour la 'Congrégation de Filles de Jésus' qui œuvre sur place depuis si longtemps.

Aujourd'hui, jour d'élections présidentielles au pays, nous sommes très attentifs et souhaitons à la RCA un avenir calme et serein.

Cette belle journée aura permis de réfléchir sur notre 'mission' et d'ouvrir encore plus notre cœur pour y arriver. Une grand tâche qui ne doit pas nous faire peur mais, au contraire, nous motiver et nous conforter dans ces échanges fructueux et tellement enrichissants de part et d'autre.
Avant de repartir cette année sur Berbérati et Barka, nous aurons à l'esprit cette nécessaire prise de conscience que "...membre de la famille humaine, citoyen de cette communauté universelle où tous les hommes sont rassemblés par des liens communs... " [Jean XXIII - 1693] ou bien encore " Celui qui vous reçoit me reçoit et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé" [ Mat. 10,10]
Nous n'oublierons pas que " le Jumelage doit ouvrir sa Mission de façon plus large et de façon universelle afin d'éviter le risque d'un copinage confortable ... mais qui risque de devenir stérile à terme "[PY.P]
[ Note Mcd ]
Quelques vues du jour ...
IMG_3821.JPG
Stand des Amis de Massac-Partage Tiers monde
IMG_3891.JPGIMG_3824.JPG
IMG_3861.JPGIMG_3867.JPG
IMG_3903.JPG
IMG_3876.JPG

IMG_3914mp.jpg


IMG_3900mp.jpgIMG_3900mp.jpgLa future Affiche - Prototype ( prévue pour Octobre )




18_sep_2010_conference_Massac_1-29570.jpg





Une rencontre a eu lieu à Massac le 18 septembre 2010

sur le thème : « Pourquoi l’Église s’intéresse-t-elle à l’homme ? Notre place dans la société ? Quels enjeux , quels défis aujourd’hui ? » 18_sep_2010_conference_Massac_2-54d4b.jpg
à consulter sur :
http://catholique-tarn.cef.fr/spip.php?article2534

08:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |