Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2011

Elections en RCA dimanche 23-01-2011

Hier les élections, reportées deux fois déjà, se sont déroulées dans le pays.
Il convient de préciser les 5 candidats restant en lice : François Bozize , le président sortant du parti travailliste Kwa Na Kwa (KNK), l'ancien Président de la République Ange Félix Patassé , l'ancien Premier ministre Martin Ziguélé du MLPC, l'ancien Ministre de la défense Jean Jacques Démafouth et M Emile Gros Nakombo du RDC.

central_african_repub_a_mwd.gif


République centrafricaine/Elections présidentielle et législatives -
Article publié le : lundi 24 janvier 2011 - Dernière modification le : lundi 24 janvier 2011
Elections en Centrafrique:l’opposition dénonce des irrégularités
000_Par3737430_0.jpg
Comptage des bulletins de vote dans un bureau situé dans une école à Bangui, le 23 janvier 2011.
AFP PHOTO / Patrick FORT
Par RFI Les Centrafricains se sont rendus aux urnes en grand nombre dimanche 23 janvier 2011 pour des élections présidentielle et législatives. Les opérations de vote se sont déroulées sans incident majeur signalé, mais ont accusé du retard. D'ou leur prolongation et exécution par endroits à la lumière de la bougie, faute d'électricité. L'opposition a dénoncé des irrégularités lors du vote. Des accusations aussitôt balayées par le président sortant François Bozizé qui brigue un nouveau mandat, et donné favori face à quatre autres candidats.La liste des griefs présentée par les candidats de l’opposition est longue. Bureaux déplacés, bureaux supprimés, bureaux fictifs, électeurs fictifs, procès verbaux manquants et tentative de détournement des urnes par la garde présidentielle. Si certains dysfonctionnements ont pu être confirmés par des observateurs indépendants, les écarts de liste par exemple, il est difficile de vérifier toutes les irrégularités pointées par les adversaires du président sortant François Bozizé.
En revanche, la Commission électorale peine à nier les imperfections qui se sont manifestées tout au long de la journée de dimanche 23 janvier. Elle se dit victime de son succés et de l’engouement des citoyens centrafricains qui ont voté en masse. Mais les listes électorales manuscrites étaient imparfaites. Et cela a mené au désordre. Surtout, cela a privé de nombreux citoyens régulièrement inscrits, de voter, comme le confirme Fulgence Zenzeth, coordinateur de l'Observatoire national des élections en République centrafricaine
[ sources RFI ]
Tous nos vœux à nos amis de Centrafrique : Que l'avenir leur soit beau, plein d'espoir et de réussite !

09:22 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.